FILMOTECA MADRID

PROJECTION DE QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE DE SYLVAIN GEORGE.

PROGRAMMATION DE GONZALO DE PEDRO AMATRIA

 

 

Le film de Sylvain George revientà Madrid où il sera projeté à la Filmoteca le 21 Novembre à 19h00, et le 26 Novembre à 21h30. Cette dernière séance sera présentée par Gonzalo De Pedro Amatria.

Site et programme de la Filmoteca

 

 

E COMME ENTRETIEN – SYLVAIN GEORGE

 

 

Entretien mené par Jean Pierre carrier, auteur du Dictionnaire du cinéma documentaire, avec le cinéaste Sylvain George.

Entretien 1ère partie

Entretien 2ème partie

 

 

FORUMDOC BELA HORIZONTE 2017

23 Novembre au 1er décembre 2017

PROJECTION DE PARIS EST UNE FÊTE – UN FILM EN 18 VAGUES EN SÉANCE SPÉCIALE + MASTER CLASS DE SYLVAIN GEORGE.

Le festival de Belo Horizonte est l’un des plus important festival de documentaire au Brésil actuellement. Le cinéaste Sylvain George projetera son dernier film en séance spéciale et réalisera une master class sur 4 jours.

Site du festival

 

 

 

 

FRONTERA SUR 

21 / 25 NOVEMBRE 2017

PROJECTION DE PARIS EST UNE FÊTE EN CLÔTURE DU FESTIVAL EN CLÔTURE

 

 

Frontera Sur est un nouveau festival de documentaire à Concepcion  au Chili, crée par Cristian Salda.

Le film de Sylvain George sera projeté en clôture du festival le 25 novembre 2017.

Site du festival

 

 

 

FILMFEST HAMBOURG

2017

PARIS EST UNE FETE

UN FILM EN 18 VAGUES

 

EN COMPETITION INTERNATIONALE

SECTION « VETO »

 

 

 

FILMFEST HAMBOURG 2017

« Paris est une fête – Un film en 18 vagues » sera en compétition international dans la section « VETO » consacrée aux questions politiques, en compagnie des films de Claude Lanzmann, Ai Weiwei…

Site du festival

Page du film

 

 

 

 

 

NOIR INCONNU

(VIVRE PLUS LOIN,

BRULER COMME IL FAUT)

 

 

CITE DE L’IMMIGRATION.

CINE-PERFORMANCE : « NOIR INCONNU (VIVRE PLUS LOIN, BRÛLER COMME IL FAUT) »

AVEC VALERIE DREVILLE, SYLVAIN GEORGE, SIMON DRAPPIER.

7 Octobre 2017. 19H00. Entrée gratuite.

A l’occasion du festival Welcome !

« Noir inconnu (Vivre plus loin, brûler comme il faut) » est une performance musicale et cinématographique avec la comédienne Valérie Dreville et le musicien expérimental Simon Drappier, à partir de textes poétiques inédits et d’images en mouvement du cinéaste Sylvain George. »

LIEN NOIR INCONNU

 

 

 

12 AVRIL 2017

SORTIE NATIONALE

PARIS EST UNE FETE-

UN FILM EN 18 VAGUES

 

 

Retrouvez toutes les informations concernant les projections du film et les rencontres organisées autour de celui-ci, sur les sites suivants:

Website du film Paris est une fête – Un film en 18 vagues

Website du distributeur Zeugma Films

Page facebook du film

 

 

 

 

CINEMA DU REEL 2017

PARIS EST UNE FETE –

UN FILM EN 18 VAGUES

en compétition internationale

 

CINÉMA DU RÉEL 2017. COMPETITION INTERNATIONALE.

Paris est une fête – Un film en 18 vagues est le nouveau film du cinéaste Sylvain George.

Dates de projection:

Dimanche 26 mars. 21H00. Cinéma 1. Centre George Pompidou.

Mardi 28 mars. 10H00. Luminor Hôtel de ville.

Samedi 1er avril. 15H40. Luminor Hôtel de ville.

Paris est une fête au Cinema du Réel 2017

MAISON DE LA POESIE.

POETIQUE DE RESISTANCE :

ECHOPOETIQUE /ECOPOLITIQUE

 

Pour une décolonisation de la terre

et des imaginaires

 

Avec Marie-José Mondzain, Sylvain George, Michel Collot, Dénétem Touam Bona, Florence Alexis, le collectif James Baldwin, Olivia Elias…

 

 

POETIQUE DE RESISTANCE AVEC SYLVAIN GEORGE, MARIE-JOSE MONDZAIN, DENETEM TOUAM BONA…
DIM. 19 MARS. 19H30.

Sylvain George lira des extraits de « Poème Noir » et projettera le court-métrage « Youssef, le vent, la rage avant l’existence ». Il sera accompagné de Mohamed Camara à la beat box.

Soirée proposée par l’Institut du Tout-Monde et l’association « Sortir du colonialisme », dans le cadre du Printemps des Poètes 2017.

http://www.tout-monde.com/poetiquesresistancesmars2017.html

 

PARIS EST UNE FETE –

UN FILM EN 18 VAGUES

 CINEMA DU REEL 2017

WORLD PREMIERE

COMPETITION

INTERNATIONALE

Le nouveau film de long-métrage de Sylvain George sera présenté en première mondiale au Cinéma du Réel 2017 où il est sélectionné en compétition internationale.

Synopsis:

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un « jeune mineur étranger isolé », les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence, le bleu-blanc-rouge, l’océan atlantique, ses choeurs et naufrages sans spectateurs, les volcans, la beat-box, la révolte, la colère, la violence d’Etat, un chant révolutionnaire, Henri Michaux, le silence, et la joie…, rien que la joie.

 » D’ailleurs, ce sont des volcans, mes montagnes, et fin prêts à cracher une nouvelle hauteur en moins de deux.

Ils sont là maintenant.

Sinon, est-ce que je continuerais d’habiter cette ville opaque?
Est-ce que quelqu’un continuerait d’y habiter?

Non.

Sans cette invasion volcanique, la vie dans une grande ville serait bientôt tout à fait insupportable. » (H. Michaux).

 

A venir: les informations sur le parcours du film de Sylvain George en festivals et dans les salles de cinéma.

 

 

 

Une Constituante migrante

Une proposition de Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós / le peuple qui manque

Centre Pompidou 
Samedi 28 & Dimanche 29 janvier 2017
Grande salle du Centre Pompidou de 14h à 21h
Entrée libre

Dans le cadre du Festival Hors Pistes 2017.

 

Babi Badalov, Me Grant He Grant, 2015, Peinture sur tissu
Courtesy galerie Jérôme Poggi, Paris

 

Avec Michel Agier / Mehdi Alioua / Nisrine Al Zahre / Kader Attia / Babi Badalov / Marie-Laure Basilien Gainche / Etienne Balibar / Tania Bruguera / Yves Citton / Catherine Coquio / Mahmoud El Hajj / Sylvain George / Charles Heller & Lorenzo Pezzani (Forensic Oceanography) / Marielle Macé / Mathieu Larnaudie / Carpanin Marimoutou / James Noël / Philippe Rekacewicz / Emmanuel Ruben / Dorcy Rugamba / Camille de Toledo / Samy Tchak / Sébastien Thiéry – le P.E.R.O.U. / Camille Louis & Etienne Tassin & Léa Drouet / Laurent de Sutter / Françoise Vergès / Abdourahman Waberi la coordination des sans papiers du 93 / la coordination des sans papiers du 75 – CISPM / Migreurop / RESOME (Réseau Etudes Supérieures et Orientation des Migrant.e.s et Exilé.e.s) / Paris d’Exils – collectif parisien de soutien aux exilés / Réfugiés Bienvenue / et avec le public.

Lien : Une constituante migrante

 

 

 

DECAMPER

 

Soirée de débat,

projection et concert

 

Avec Michel Agier (anthropologue, CNRS), agnès b., Maryline Baumard (journaliste, Le Monde), Jean-François Corty (directeur des actions internationales Médecins du Monde), Sylvain George (cinéaste).

Vendredi 6 Janvier 2017, 19:30

À l’occasion de la fin de l’exposition VIVRE !!, le Musée présente Décamper, un événement intellectuel et artistique collectif sur l’expérience de l’exil et les politiques migratoires récentes.

De nombreux artistes, auteurs, cinéastes, photographes, dessinateurs, musiciens internationaux (Dominique A, Ibrahim Maalouf, Emily Loizeau, Natacha Atlas, Oum…), mais aussi chercheurs et journalistes se sont fédérés pour imaginer le livre-disque Décamper (La Découverte, novembre 2016), publié avec le soutien de Médecins du Monde et de la fondation agnès b.

En savoir plus sur l’ouvrage.

En lien avec ce projet éditorial, cette soirée est une réponse à l’urgence de témoigner et donner au public des outils de compréhension.

Débat

Le débat réunira Michel Agier (anthropologue, CNRS), Agnès B., Maryline Baumard (journaliste, Le Monde) et Jean-François Corty (directeur des actions internationales Médecins du Monde).

Maryline Baumard est journaliste au Monde, où elle écrit sur les migrations et l’intégration depuis fin 2014.

Jean-Francois Corty est médecin, diplômé en sciences politiques, directeur des opérations internationales de Médecins du monde depuis février 2016.

Michel Agier est ethnologue et anthropologue, directeur de recherche à l’IRD et directeur d’études à l’EHESS.

Cinéma

Le débat sera suivi de la projection du film de Sylvain George Nocturne Blanc-Chasseur (en présence du réalisateur) et d’un concert.

Synopsis :

Dans la nuit noire, près des dock de Calais, un jeune homme raconte son parcours, avant que la police ne vienne l’interrompre et procéder à des arrestations…
Vidéo. Noir et Blanc. 23 mn. Noir Production 2015

Sylvain George est un cinéaste, metteur en scène et écrivain français. Après des études de 3ème cycle en philosophie, droit et sciences politiques, et cinéma (EHESS, PARIS I), il réalise depuis 2006 des films radicaux, poétiques, politiques et expérimentaux, sur la thématique de l’immigration et des mouvements sociaux notamment.

Le livre-CD Décamper, dont les droits d’auteur sont reversés à la Plateforme de Service aux Migrants, sera en vente à la librairie du Musée.

http://www.une-constituante-migrante 

 

 

 


A ANDREA TONACCI

(1944-2016)

 

 

 

 

 

EXPOSITION « SOULEVEMENTS ».

MUSEE DU JEU DE PAUME.

CINE CONCERT

SYLVAIN LUC / SYLVAIN GEORGE

AUTOUR DU FILM

« QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE ».

 

 

photo-affiche-qrer

 

 

A l’invitation de Georges Didi-Huberman, Sylvain Luc, un des plus grands guitaristes de jazz contemporain (Prix Djangodor 2007 et prix Django Reinhardt 2011), viendra dialoguer avec ses guitares sur le film de Sylvain George.

« Ce que Sylvain George nous donne à voir, c’est précisément l’atmosphère de jungle, la géographie de jungle, ce sentiment permanent de survie, cet en-deçà de l’humain que maintient cette situation d’embuscade. Si bien qu’au fur et à mesure de cette immersion en noir et blanc, on hallucine littéralement, incapables de reconnaître quoi que ce soit de Calais, et surtout de reconnaître quoi que ce soit d’une démocratie à l’œuvre dans ce qui n’est plus qu’un honteux rapport de chasse à l’homme ». Philippe Azoury

Le 7 Janvier 2017.
16h00-19h00.

Entrée : 3 euros ou accès libre sur présentation du billet d’entrée aux expositions, valable uniquement le jour même.

Réservation obligatoire : infoauditorium@jeudepaume.org

Ciné-concert QRER JEU DE PAUME

 

 

 

FIN DU MIXAGE DU NOUVEAU FILM

DE SYLVAIN GEORGE

 

thumb_img_1602_1024

 

L’image du son

Bientôt, de plus amples renseignements…

 

 

GOETHE-INSTITUT LONDON. PROJECTION DE

« QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE

(DES FIGURES DE GUERRES I) »

 

QRER Visage caché

 

GOETHE-INSTITUT LONDON.
PROJECTION DE « QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE (DES FIGURES DE GUERRES I) »

Mon, 21.11.2016
6:30 PM

May They Rest in Revolt (Figures of War)

French filmmaker and activist Sylvain George spent 3 years, from July 2007 to November 2010, around Calais filming migrants, mainly young men, in different parts of the city and its surroundings. Taking the stance of an observer who seems to have gained the trust of the people he films, he captures scenes from the men’s daily routine, such as washing themselves by a river, having meals or simply sleeping, but also police round-ups, attempts to stow away under lorries and getting ready for their entry into Britain by destroying their fingerprints with hot nails. Rather than explaining the situation of the men and constructing a narrative around one or several of them, he gives them a physical presence and at times a voice, when they sing or express their frustration about their situation. All this is filmed in stark black-and-white, which seems to emphasise the squalor, harshness and hopelessness of the situation but also facilitates a degree of abstraction which underpins the film’s refusal to move along individual storylines.

In the second part of the film the focus shifts to “The Jungle”, the camp which in recent years has become one of the focal points of what has been termed the ‘European refugee crisis’ and UK discussions about immigration. Sylvain George follows the move of the French authorities to demolish the camp in September 2009 when about 800 people lived there, many of them from Afghanistan. He follows the events from the first warnings to the refugees by French NGO members to the flattening of the makeshift shelters by bulldozers, conveying the confusion and turmoil of this event, the disbelief and desperation of the camp inhabitants, the sudden outbursts of aggression of the police against protestors, the hectic movement around the arrival of the then French Minister of Immigration, National Identity and Development, Eric Besson, and how all of this is recorded and explained by countless journalists and media teams.

It is 6 years ago now that Sylvain George stopped filming in Calais. On 24 October 2016 the French government set out to dismantle “The Jungle” and to distribute the refugees and migrants to reception centres all over France where they would be able to start the process of applying for asylum. The UK government Office has agreed to accept a number of unaccompanied children who have families in Britain under the Dublin Regulation and vulnerable children with no UK ties under the Dubs Amendment to the UK Immigration Act. There are not definite numbers and the assessment who is allegeable can take months. It is unlikely that the demolition of “The Jungle” has put an end to the situation of refugees and migrants being stuck in camps in France. There are at least five other smaller camps in Northern France and the official Grande Synthe camp run by MFS and the local authority at Dunkirk, which accommodates about 2500 inhabitants. It is likely that these camps will now see an increased influx of people and that people will keep on coming to Calais.

Best International Documentary, Filmmaker Film Festival 2010; Jury Prize, International Film Festival Valdivia, Chile, 2010; FIPRESCI International Critics’ Prize and Best Documentary, Buenos Aires International Festival of Independent Cinema (BAFICI) 2011; Special Mention, International Competition, Pesaro Film Festival, Italy, 2011.

France 2007 – 2010, b/w & colour, 157mins, with English subtitles.
Directed by Sylvain George.

The screening will be followed by a conversation with director Sylvain George.

Please note that the start time varies from the other events in this series.

Goethe Institut London Projection

 

FESTIVAL IMAGE DE VILLE.

PROJECTION DE

VERS MADRID – THE BURNING BRIGHT

DE SYLVAIN GEORGE

 

affiche-vers-madrid

 

Samedi 12 novembre – 14h00

Aix-en-Provence, salle A. Lunel/Institut de l’image

 

 

FIDOCS 2016.

FOCO SYLVAIN GEORGE

 

TU RESTERAS HYENE

Foco Sylvain George

Sylvain George, que fue trabajador social antes que cineasta, nació para el cine contemporáneo en 2009, cuando presentó en el FIDMarseille su largometraje L’impossible. Pages arrachées (2009), un extenso ensayo sobre los movimientos sociales y políticos que empezaban a multiplicarse a escala global con motivo de una situación económica y política de profunda crisis, y que apuntaba de manera precisa las constantes del trabajo que después se vería expandido: la búsqueda de una forma nueva (poética más que narrativa, lírica más que enunciativa) para hacer cine político, y el trabajo en solitario, pegado al terreno; un “hazlo tú mismo” en el que la independencia no es etiqueta sino militancia.

En 2010, y de nuevo en el FIDMarseille, George presentó una primera versión de Qu’ils reposent en révolte (Des figures de guerres I), que desarrollaba algo que ya estaba en su anterior película: el retrato, en un blanco y negro de alto contraste, del puerto francés de Calais, donde inmigrantes venidos de toda África se concentran confiando en lograr cruzar el Canal de la Mancha rumbo a Inglaterra. Alejado de cualquier tic del cine social cargado de “buenismo”, el trabajo de George tiene tanto de militancia como de huida del realismo documental, al que difícilmente se le puede asimilar.

Los tres años que George pasó conviviendo con los inmigrantes en Calais, no-personas en un no-espacio, le han servido para componer, Les éclats (Ma guele, ma revolte, mon nom, 2011), en el que profundiza en ese trabajo con el espacio y el tiempo, con los rostros, las voces y las huellas de los que solo son estadísticas o rostros fugaces en los informativos televisivos.

En contraste con esos noticieros vacíos, él mismo propone en su más reciente obra, Vers Madrid – The Burning Bright, un noticiero experimental, poético y político en torno a la ocupación de la Puerta del Sol, a la altura de la lucha poética y política de aquéllos que su cine retrata.

Festival Punto de Vista de Navarra

DECAMPER

Un livre collectif avec des contributions de Michel Agier (anthropologue), Maryline Baumard (Le Monde), Barbara Cassin (philosophe), Jean-François Corty (Médecins du monde), Sylvain George (cinéaste), Robert Guédiguian (cinéaste), Bertrand Leclair (écrivain), Edmond Baudoin (dessinateur), Lewis Trondheim (dessinateur), Philippe Claudel (écrivain), Marie Darrieussecq (écrivaine), Damien Carême (maire de Grande-Synthe), Flavien Prioreau (photographe), Lisa Mandel (dessinatrice) &Plantu (dessinateur)…

 

decamper_couv_1010_une

 

Décamper
De Lampedusa à Calais,
un livre de textes et d’images
& un cd pour parler d’une terre sans accueil

Réfugiés, bénévoles, chercheurs, journalistes et artistes se sont réunis pour un livre disque exceptionnel partant de l’observation des lieux et des conditions de vie des réfugiés dans les camps du nord de la France depuis 2002. Un espace collectif de réflexion et de création sur l’exil, qui questionne les contextes et les objectifs des pouvoirs publics, de l’action humanitaire et des politiques migratoires européennes récentes.

Partant de l’observation des lieux et des conditions de vie des réfugiés dans les camps du nord de la France depuis 2002, date de la fermeture de Sangatte, jusqu’à aujourd’hui, cet ouvrage – un livre & un disque – est un espace collectif de réflexion et de création, qui questionne les contextes et les objectifs des pouvoirs publics, de l’action humanitaire et des politiques migratoires européennes récentes.

Parce qu’il fait appel à l’enquête et à l’archive, au récit et à la poésie, à l’image et à la musique, celui-ci peut tour à tour se lire comme un essai ou comme un œuvre littéraire, se regarder comme un album de famille composé de vies réelles, ou encore s’écouter comme un album de chansons.

La parole est donnée aux réfugiés, bénévoles ; aux chercheurs ; aux journalistes ; aux artistes, qui appréhendent et explorent dans leur œuvre, parfois avec la participation des réfugiés eux-mêmes, l’expérience de la migration.

Sous la direction de Samuel Lequette et Delphine Le Vergos, le livre réunit une cinquantaine d’auteurs: réfugiés, bénévoles, médecins, chercheurs, représentants d’organisations humanitaires, personnalités politiques, écrivains, photographes et journalistes.

Parmi eux : Michel Agier (anthropologue), Maryline Baumard (Le Monde), Barbara Cassin (philosophe), Jean-François Corty (Médecins du monde), Sylvain George (cinéaste), Robert Guédiguian (cinéaste), Bertrand Leclair (écrivain), Edmond Baudoin (dessinateur), Lewis Trondheim (dessinateur), Philippe Claudel (écrivain), Marie Darrieussecq (écrivaine), Damien Carême (maire de Grande-Synthe), Flavien Prioreau (photographe), Lisa Mandel (dessinatrice) &Plantu (dessinateur)…

La compilation réunit une vingtaine d’artistes internationaux, parmi lesquels : Dominique A, Ibrahim Maalouf, Emily Loizeau, Keny Arkana, Sussan Deyhim, Susheela Raman, Acid Arab, Bachar Mar-Khalifé, Natacha Atlas, Oum…

Cet ouvrage a été réalisé à l’initiative de La Maison de l’environnement de Dunkerque et bénéficie du soutien de Médecins du monde, de la Fondation Agnès B., de la Ville de Grande-Synthe et de la Ville de Dunkerque.
Les droits d’auteur de cet ouvrage sont reversés à la Plateforme de Service aux Migrants, réseau d’association intervenant auprès des réfugiés du Nord de la France.

Mise en vente : 17/11/2016

 

 

NEW YORK. UNIVERSITE COLUMBIA.

MAISON FRANCAISE. PROJECTION DE 

« QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE

(DES FIGURES DE GUERRES I) »

DE SYLVAIN GEORGE.

LE 19 OCTOBRE 2016.

 

QRERjeune homme

6:30 PM–9:00 PM    Maison Française East Gallery, Buell Hall

Film screening followed by discussion with director Sylvain George and Jane Gaines, moderated by Nora Philippe.

Maison Française-Qu’ils reposent en révolte

Filming at the borders : migrating to Europe today

Programme des films

 

CARTE BLANCHE À VALERIE DREVILLE.

LE LOUXOR.

PROJECTION DE

VERS MADRID-THE BURNING BRIGHT 

 

Affiche

 

Nous sommes honorés et fiers que la grande comédienne Valérie Dreville ait choisi de présenter le poème cinématographique de Sylvain George « Vers Madrid-The burning bright » pour sa carte blanche offerte par le cinéma Le Louxor, dans le cadre de son université populaire.

Une façon de revenir, à point nommé, sur un évènement historique qui a vu des centaines de milliers de personnes descendre dans la rue, occuper des places, braver des dispositifs d’exception et les violences policières, pour affirmer joyeusement leur droit à l’existence, redéfinir les conditions de la « vie commune »…

Dimanche 9 octobre 2016 à 10H30
Cinéma le Louxor

L’occasion aussi de revenir sur les beaux textes critiques que les revues Débordements et Independencia ont consacré au film.
Chemin pour Madrid
L’image violente 1
L’image violente 2

 

PROJECTION DE COURTS-METRAGE

DE SYLVAIN GEORGE

 

NATIONAL CENTRE

FOR CONTEMPORARY ART (NCCA).

MOSCOW.


Le 29 Septembre 2016.

Projection suivie d’une rencontre avec le cinéaste Sylvain George.

 

LES NUEES3

 

No Border (aspettavo che scendesse la sera) (2005-2008)
N’entre pas sans violence dans la nuit (2005-2008)
Nocturne Blanc-chasseur (2015)
Les nuées (my black mama’s face) (2012)

Programme réalisé par Karina KARAEVA, assistée de Natalia GERASINA.

National Centre for Contemporary Art

 

LIBERTE D’ACTION

SYLVAIN GEORGE ET JACQUES KEBADIAN

A LA GENERALE LE 4 JUIN 2016

 

portraitenpied4

 

LIBERTE D’ACTION.
SYLVAIN GEORGE ET JACQUES KEBADIAN
A LA GENERALE LE 4 JUIN 2016

 

Ouverture des portes à 19h,
Début de la projection à 20h.
Entrée libre

« D’ailleurs, ce sont des volcans, mes montagnes, et fins prêts à cracher une nouvelle hauteur en moins de deux. Ils s’élèvent donc entre les pâtés de maisons du reste affreuses qu’ils bousculent pour prendre place, la place qu’ils méritent. Ils sont là maintenant. Sans cette invasion volcanique, la vie dans une grande ville serait bientôt tout à fait insupportable. »
Henri Michaux, « Liberté d’action », in La vie dans les plis, Paris, Ed. Gallimard, coll. Poésie, 1972, p. 21.

La Générale prolonge son cycle Exilés / Déracinement. Regards croisés dans le temps et dans la géographie.

Ce cycle initié en commémorant la lutte des Sans-Papiers de St Bernard se poursuit pour explorer, témoigner des déracinements, s’indigner des frontières, partager les chemins d’exil que les migrants traversent, sur-vivent et témoignent.

Pour rendre compte de ce triste portrait contemporain, nous vous présentons un cycle annuel de projection-discussion en présence du cinéaste et d’ invités ( cinéaste, philosophe,…)

Après une première soirée avec Jacques Kébadian autour de son film « D’une brousse à l’autre » sur la lutte des familles africaines évacuées de l’église Saint-Ambroise en 1996, nous invitons le cinéaste engagé Sylvain George avec une série de courts-métrages sur les migrants de Calais. Pour faire le « lien des luttes » nous présentons une séquence inédite d’une Brousse à l’autre de Jacques Kébadian.

Sylvain George, cinéaste, metteur en scène et écrivain français, réalise depuis 2006 des films radicaux, poétiques, politiques et expérimentaux, sur la thématique de l’immigration et des mouvements sociaux notamment.

Sylvain George filme comme on cherche et comme on combat, avec les migrants de Calais qu’il accompagne depuis quelques années, en étranger du monde des images balisées dont il fait apparaître a contrario la violence et l’obscénité. Ses films tiennent autant de la fresque que du tract, du document que du poème, de l’arme et du refuge. Éloge. par Gabriel Bortzmeyer – revue Vacarme

 

Au programme :

1- Des courts-métrages/scènes inédites de Sylvain George

No Border (Aspettavo che scendesse la sera). Super 8. Noir et Blanc. 23 mn. NOIR PRODUCTION 2005-2008

Nocturne. Vidéo. Noir et Blanc. 7’47 mn. NOIR PRODUCTION 2015

Les nuées (My black mama’s face), Vidéo. Noir et Blanc. 6’20 mn. NOIR PRODUCTION 2012

Dog’s life, Vidéo. Noir et Blanc. 6’42 mn. NOIR PRODUCTION 2015

Ombres blanches, Vidéo. Noir et Blanc. 6’00 mn . NOIR PRODUCTION 2015

Le Sweat shirt (3), Vidéo. Noir et Blanc. 5’49 mn. NOIR PRODUCTION 2015

Le silence, Vidéo. Couleurs. 4’04 mn. NOIR PRODUCTION 2015

 

2° Suivis de séquences inédites du film de Jacques Kébadian, D’une brousse à l’autre.

La soirée est suivie d’un échange avec le public en présence des réalisateurs et d’invités.

 

 

 

 

VENDREDI 20 MAI 2016

COMMEMORATION XXEME ANNIVERSAIRE

DE ST BERNARD.

PROJECTION DE

LES ECLATS (MA GUEULE, MA REVOLTE, MON NOM)

 

 

flyer S George 10x15.indd

POUR LA COMMEMORATION DU XXeme ANNIVERSAIRE DE ST BERNARD,

PROJECTION DU FILM « LES ECLATS (MA GUEULE MA REVOLTE MON NOM) » DE SYLVAIN GEORGE.

Projection suivie d’une rencontre entre les cinéastes Sylvain George et Jacques Kebadian.

CINEMA LA CLEF.
Vendredi 20 mai 2016 20H00

 

 

 

MARDI 17 MAI 2016.  EHESS.

INTERVENTION DE SYLVAIN GEORGE

DANS LE SEMINAIRE DE NICOLAS JAOUL

ET SABRINA MELENOTTE.

 

 

jacob capitalism slavery

evans15

 

Sylvain George intervient dans le séminaire de Nicolas Jaoul et Sabrina Melenotte intitulé « Matérialiser le politique: cultures visuelles des mouvements d’émancipation ».
Il esquissera, à partir des travaux de Walker Evans, Jacob Riis, Walter Benjamin, Ken Jacobs… « L’image violente 2 : Pour une critique VISUELLE de la violence et de l’Etat d’exception ».

Mardi 17 mai 2016
11h00 à 13H00

EHESS
190 avenue de France
Salle 587
Métro quai de la gare.

 

MARDI 26 AVRIL 2016

LIBRAIRIE L’ATELIER

LECTURE DE  

LA VITA BRUTA – UNE ADRESSE A PIER PAOLO PASOLINI

ET DE

TIME BOMB  – PROGRAMME SUR LE CINÉMA QUI VIENT

DE SYLVAIN GEORGE

AVEC VALÉRIE DREVILLE et MOHAMED CAMARA

 

 

 

COUVS-TIMEBOMB-PRINTCOUV-LVB-PRINT

 

LIBRAIRIE L’ATELIER.

LECTURE « LA VITA BRUTA » ET « TIME BOMB »

DE SYLVAIN GEORGE

AVEC VALERIE DREVILLE ET MOHAMED CAMARA.

MARDI 26 AVRIL 2016 À 20H00.

L’atelier 2 BIS RUE JOURDAIN 75020 PARIS

Métro: Jourdain

SAMEDI 23 AVRIL 2016

CENTRE POMPIDOU / HORS PISTE

PROJECTION DE PARIS EST UNE FETE

ET DE QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE

(DES FIGURES DE GUERRES I)

DE SYLVAIN GEORGE

 

Mohamed 3

 

Paris est une fête

 

visuel hors pistes

 

CENTRE POMPIDOU. HORS PISTE. SYLVAIN GEORGE

PROJECTION/PERFORMANCE DU NOUVEAU FILM DE SYLVAIN GEORGE

PARIS EST UNE FETE ET DE QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE (DES FIGURES DE GUERRES I)

Samedi 23 avril à 20H00.

Dans le cadre de sa thématique consacrée cette année à l’Art de la Révolte, le programme d’avant-garde HORS PISTE a proposé au cinéaste Sylvain George de réaliser un nouveau film qui tendrait à réactualiser la forme du ciné-tract.

Le film PARIS EST UNE FETE sera projeté dans une premier état, en mode performance, avec une improvisation live du musicien d’avant-garde NICOLAS CROSSE.

A 16H00, le film QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE (DES FIGURES DE GUERRES I) fait son retour à Paris et sera projeté pour la première fois depuis 2011, dans une version fianle et légèrement remaniée.

Dans le cadre de cette thématique, et du dispositif ANARCHIVES, d’autres films de Sylvain George seront projetés parmi lesquels les courts et longs-métrage suivants :

  • NO BORDER (ASPETTAVO CHE SCENDESSE LA SERA)
  • N’ENTRE PAS SANS VIOLENCE DANS LA NUIT
  • ILS NOUS TUERONT TOUS
  • VERS MADRID-THE BURNING BRIGHT
  • PUERTA DEL SOL (SCENE INEDITE DE VERS MADRID-THE BURNING BRIGHT)

Enfin, les livres de Sylvain George, récemment publiés chez NP EDITIONS seront également disponibles dans la bibliothèque Anarchives :

  • TIME BOMB – Programme sur le cinéma qui vient
  • LA VITA BRUTA – Une adresse à Pier Paolo Pasolini
  • POEME NOIR
  • AD NAUSEAM

Rendez-vous le samedi 23 avril 2016 au Centre Pompidou, en écho aux multiples places occupées hier, aujourd’hui, et demain : « QUE NUL N’ENTRE ICI S’IL N’EST REVOLTE ».

BANDE ANNONCE HORS PISTE

 

8 AVRIL 2016 STUDIO 43 POLE MARINE 19H30

 

PROJECTION DE

QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE

ET RENCONTRE AVEC

LE CINEASTE

SYLVAIN GEORGE

 

 

QRERjeune homme

Projection en soutien aux associations Utopia 56 chargée par MSF de la gestion du camp de Grande-Synthe et à l’association Salam, qui travaille sur Calais et grande Synthe.

Soirée d’échange autour des lieux de vie des réfugiés.
19h30 | CAFE CITOYEN par l’asso « De troquet en troquet » [ventes au bénéfice des associations]

20h30 | RENCONTRES avec Sylvain George, Louisette Faréniaux (maître de conférence en filmologie), Utopia56, Salam, Art in the Camp & PROJECTION du documentaire de Sylvain George QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE.

Tarif unique 5€ (recettes reversées aux associations)
Pour réserver votre place :
Par mail : Studio 43 – contact@studio43.fr
Par téléphone : Maison de l’Environnement – 06 80 33 97 71
En physique : Maison de l’Environnement Villa Ziegler 106 avenue du casino

 

SAMEDI 2 AVRIL 2016 A LA LIBRAIRIE POTEMKINE 18H00

 

RENCONTRE AVEC LE CINEASTE

SYLVAIN GEORGE

ET LA PHILOSOPHE

MARIE-JOSEE MONDZAIN

 

DesFiguresDeGuerreINewsreelsExperimentaux

A l’occasion de la sortie en DVD aux Editions Potemkine de l’intégralité du travail cinématographique de Sylvain George, la librairie Potemkine organise une rencontre entre le cinéaste et la philosophe Marie-Josée Mondzain.

SAMEDI 2 AVRIL 2016 A 18H00 A LA LIBRAIRIE POTEMKINE
30 RUE BEAUREPAIRE
75010 PARIS

MERCREDI 30 MARS 2016 A LA CINEMATEK DE BRUXELLES

 

PROJECTION DE

QU’ILS REPOSENT

EN REVOLTE

 

QRERjeune homme

 

DANS LE CADRE DE LA PROGRAMMATION REGARDS SUR LES DOCS : RECITS D’EXIL

Chantal Akerman, Vincent Dieutre, Sylvain George, Jonas Mekas…

En collaboration avec la structure de programmation Le P’tit Ciné et le Goethe-Institut à Bruxelles

http://www.cinematek.be/?node=17&event_id=401884002
http://www.cinematek.be/…

SAMEDI 26 MARS 2016 A 19H30 A MARSEILLE

PROJECTION DE

QU’ILS REPOSENT

EN REVOLTE

 

QRER Visage caché

LE GYPTIS. FRICHE BELLE DE MAI. MARSEILLE. PROJECTION DE « QU’ILS REPOSENT EN REVOLTE (DES FIGURES DE GUERRES I) » DE SYLVAIN GEORGE.

DANS LE CADRE DU FESTIVAL DES CULTURES TSIGANES LATCHO DIVANO « PARMI LES MIGRANTS DES ROMS »

SAMEDI 26 MARS 2016 A 19H30.
 
PROJECTION SUIVIE D’UNE RENCONTRE AVEC LE CINEASTE SYLVAIN GEORGE.
 

 

NOIR INCONNU

cabane1

NOIR INCONNU est une lecture expérimentale avec la comédienne Valérie Dréville et les musiciens Mohamed Camara (rap, beat-box), et Serge Teyssot-Gay (Guitare, couteaux…), à partir de textes poétiques et images du cinéaste Sylvain George.

La première partie de cette lecture LA VITA BRUTA – UNE ADRESSE A PIER PAOLO PASOLINI, est composée du texte en prose Notes (brèves) de l’Égaré, des fragments poétiques Poèmes de l’Égaré, et d’images en mouvement.

La deuxième partie, DEPLACEMENT, RENVERSEMENT- FAILLES FRAGMENTS FISSURES se compose quant à elle du texte Les Hommes bombes de Henri Michaux et d’images en mouvement. La deuxième partie, DEPLACEMENT, RENVERSEMENT, se compose du texte Les Hommes bombes de Henri Michaux lu par Valérie Dréville, et d’images en mouvement sur lesquelles dialogue le guitariste Serge Teyssot-Gay.

L’ensemble de ces éléments se télescopent afin de déployer un nouvel espace d’images, des images « migrantes », multiples et volantes, qui donnent à voir et à entendre le noir le plus brûlant, la vie nue, les conditions et situations de vie des personnes migrantes, à Calais, et ailleurs.

 

NOIR INCONNU

I LA VITA BRUTA – UNE ADRESSE A PIER PAOLO PASOLINI

avec Valérie Dréville (voix), Serge Teyssot-Gay (guitare, couteau), Mohamed Camara (voix, beat box).

Texte, image, mise en espace : Sylvain George

II DEPLACEMENT RENVERSEMENT – FAILLES FRAGMENTS FISSURES

avec Valérie Dréville (voix), Serge Teyssot-Gay (guitare, couteau)

Texte : Henri Michaux

Image, mise en espace : Sylvain George

Le 21 mars 2016 à 20H30 au Centre Pompidou dans le cadre du Cinéma du Réel 2016 et en partenariat avec la MC93.

http://www.cinemadureel.org/fr/programme-2016/seances-speciales/lecture-experimentale

Le 22 mars 2016 à 20H00 au Magic Cinéma à Bobigny dans le cadre du Cinéma du Réel 2016 et en partenariat avec la MC93.

http://www.mc93.com/fr/2015-2016/la-vita-bruta-une-adresse-a-pier-paolo-pasolini

Textes de Sylvain George sur Calais et ailleurs :

La Vita Bruta-Une adresse à Pier Paolo Pasolini

Ad Nauseam

Poème noir

NOIR PRODUCTION / NP EDITIONS

57

Noir Production c’est aujourd’hui aussi une maison d’Edition : NP EDITIONS.

Une maison d’édition qui va publier des livres nécessaires et novateurs sur le cinéma avec des écrits de cinéastes, des recherches universitaires, des essais.

NP EDITIONS débute son activité avec la publication de quatre textes du cinéaste Sylvain George, écrits entre 2004 et 2014.

« TIME BOMB – PROGRAMME SUR LE CINEMA QUI VIENT », est un manifeste cinématographique écris en 2004 par le cinéaste, avant qu’il ne débute son activité cinématographique, et qui s’inscrit dans la « tradition » des textes d’avant-garde ;

« POEME NOIR », « AD NAUSEAM », « LA VITA BRUTA – UNE ADRESSE A PIER PAOLO PASOLINI », sont des textes à teneur poétique dans lesquels le cinéaste revient sur certains de ses tournages (moment vécus, lieux, rencontres…), et plus particulièrement dans la ville de Calais entre 2007 et 2015.

Ces livres sortent de chez l’Imprimeur, et ils sont magnifiques !

Ils peuvent être commandés/achetés dans toutes les bonnes librairies, chez le distributeur Pollen, ou chez NP Editions.

MERCREDI 9 MARS 2016 A LOUVAIN

PROJECTION DE QU’ILS REPOSENT EN RÉVOLTE

(DES FIGURES DE GUERRES I)

QRER Visage caché

20h00

 

A PARTIR DU 5 NOVEMBRE DANS LES SALLES


VERS MADRID-THE BURNING BRIGHT

(UN FILM D’IN/ACTUALITES)

DE SYLVAIN GEORGE


vers_madrid


« Après l’extraordinaire Qu’ils reposent en révolte (2010) et le magnifique Les Eclats (prix du meilleur documentaire au Festival du film de Turin en 2011), le cinéaste (quel sens du cadre !) Sylvain George va voir en Espagne s’il y est, seul avec sa caméra. Et va filmer de l’intérieur ce qu’aucune télévision du monde, pas même espagnole, ne semble vouloir montrer, trop extérieure, indifférente, hostile, sourde à l’effervescence d’idées qui se déroule devant ses yeux. »

Par Jean-Baptiste Morain in : Les Inrocks, 4 novembre 2014


« C’est à La fureur de vivre de Nicholas Ray que les jeunes gens de Vers Madrid font penser. James Dean et Natalie Wood devant l’état pitoyable d’un monde adulte dans lequel ils ne peuvent pas se résigner à entrer. Déjà en 1955. »

Par Nicolas Klotz in : Transfuge, 5 novembre 2014.


« De la luminosité de ces jours, au moins, témoignera le film, et que cette effervescence, forcément, ne laissera pas de traces. »

Par Emile Breton in : L’Humanité, 5 novembre 2014


« Les pouvoirs du cinéma s’en trouvent redéfinis. Un film n’éclaire pas. Il fait briller. »

Par Gabriel Bortzmeyer, in : Revue Débordements, 5 novembre 2014


RENCONTRES AUTOUR DE

VERS MADRID-THE BURNING BRIGHT


Mercredi 5 Novembre 2014

Espace St Michel Paris.

Rencontre avec Albert Ogien, modérée par Gabriel Bortzmeyer.

Rencontre à 21h45 après la séance de 19H50.

Albert Ogien, est sociologue, directeur de recherches au CNRS et directeur de l’Institut Marcel Mauss de l’EHESS. Il est l’auteur de multiples ouvrages et notamment, en collaboration avec la philosophe Sandra Laugier des livres Pourquoi désobéir en démocratie ? et Le Principe démocratie, Enquête sur les nouvelles formes du politique.

Du « printemps arabe » au Brésil ou Hong Kong, en passant par le 15 M en Espagne et la vague des « occupy » à travers le monde, de nouvelles formes de contestations semblent avoir émergées en ce début de XXIème siècle. Ces nouvelles formes de luttes traduisent-elles un nouveau rapport au politique ? La démocratie est-elle un simple régime politique ? Un « principe » ? Un ordre à défendre ? Une utopie ?


Jeudi 6 Novembre 2014

Espace St Michel Paris.

Rencontre avec Jean-Michel Frodon, modérée par Gabriel Bortzmeyer.

Rencontre à 21h45 après la séance de 19H50.

Jean-Michel Frodon est critique de cinéma, écrivain, enseignant (IEP Paris, Oxford), ancien directeur des Cahiers du Cinéma, et animateur de Projection publique, le blog ciné de Slate.

Comment le cinéma se saisi-t-il, peut-il traduire « l’actualité » la plus immédiate ? Voyage dans le temps et l’espace cinématographique, de la « forme » filmique jusqu’aux comptes rendus de la critique.


Vendredi 7 Novembre 2014

Espace St Michel Paris.

Rencontre avec Ludovic Lamant

Rencontre à 21h45 après la séance de 19H50.

Ludovic Lamant, journaliste à Médiapart, spécialiste des affaires européennes, est un observateur avisé de l’évolution des sociétés contemporaines. Il a notamment suivi avec assiduité le processus des Indignés en Espagne depuis 2011 jusqu’à aujourd’hui, et les différentes formes qui lui sont seraient ou non rattachées : parti Podemos etc.

Quelles représentations du 15M, des Indignés, mais aussi du Printemps arabes et autres mouvements d’occupation des places, et des rues ont-elles été propagées par les principaux médias espagnols, européens, et mondiaux ? Qu’est-ce que « couvrir » un événement ? Comment « couvrir » un événement ? Dans quelles mesures la problématique de la représentation concernent-t-elles les « pratiques » journalistiques ?


Mercredi 12 Novembre 2014

Espace St Michel Paris.

Rencontre avec Raquel Schefer et Gabriel Bortzmeyer

Rencontre à 21h45 après la séance de 19H50.

Raquel Schefer, est réalisatrice, programmatrice et doctorante en études cinématographiques à l’université Sorbonne nouvelle Paris III, où elle termine actuellement une thèse sur le cinéma révolutionnaire mozambicain et le cinéma de Libération. Elle a publié le livre « El Autorretrato en el documental » en Argentine (2008). Ses recherches portent sur l’histoire et l’esthétique du cinéma, le cinéma politique, les études postcoloniales et l’anthropologie.

Gabriel Bortzmeyer est écrivain, critique de cinéma (Positif, Trafic, Debordements) et doctorant en études cinématographique à l’université Paris VIII. Il travaille actuellement sur une thèse consacrée aux figures du peuple dans le cinéma contemporain, tentant de recenser les nouveaux types de personnages et de communautés qui, depuis la chute du Mur, se sont substitués à un paradigme marxiste ayant promu le prolétaire au rang de représentant du peuple. Migrants, indignés ou précaires sont les plus emblématiques de ce nouvel essaim de figures cinématographiques.

Comment ces nouveaux chercheurs s’attachent-ils à travailler certains enjeux parmi les plus cruciaux de notre époque contemporaine en réinterrogeant dans le même temps les catégories, concepts, et outils théoriques du champ de recherche dans lequel ils s’inscrivent ?


Jeudi 13 et vendredi 14 Novembre

UNIVERSITE DE POITIERS

COLLOQUE « DU GESTE POLITIQUE » co-organisé par Véronique Campan, Marie-Laure Guétin, Marie Martin, Sylvie Rollet.

http://forell.labo.univ-poitiers.fr/sites/forell.labo.univ-poitiers.fr/IMG/pdf/PROGRAMME_COLLOQUE_Du_geste_politique_au_cinema_pour_diffusion.pdf


Vendredi 14 Novembre 2014

Espace St Michel Paris.

Rencontre avec Eric Fassin, modérée par Gabriel Bortzmeyer.

Rencontre à 21h45 après la séance de 19H50.

Eric Fassin est sociologue, professeur de sciences politiques à Paris VIII. Il est l’auteur de multiples ouvrages et récemment du livre Gauche, l’avenir d’une désillusion.

Les mots ne seraient-ils pas la clé de toutes les batailles idéologiques ? La rencontre essaiera d’aborder les questions de la lutte à mener par les mots, et par de nouvelles formes de mobilisations, l’invention de minorités agissantes.


Samedi 15 Novembre 2014

Rencontre avec Sylvain George, Espace Aragon, Oissel

                                 


                                                          sylvain

                                                     http://www.spoutnik.info/evenement/3041-vers-madrid-the-burning-bright


avant

 http://www.montreuil.fr/

http://www.peripherie.asso.fr/rencontres-du-cinema-documentaire/prochain-festival

VERS MADRID-THE BURNING BRIGHT, un film de Sylvain George / Noir Production/Distribution

 RETOUR